Une étude de faisabilité est un document de gestion de projet utile et pratique qui aide les entreprises à rechercher et à évaluer les risques liés à un nouveau projet ou à une nouvelle activité. La direction du projet et l’organisation concernée sont collectivement responsables de l’élaboration d’un modèle d’analyse de faisabilité détaillé. Ce document nécessite une étude approfondie et une bonne compréhension des tendances et des questions de gestion actuelles, ainsi qu’une expérience de l’impact de diverses stratégies sur un climat de marché spécifique.

Modèle d’étude de faisabilité de projet pour Google Docs ou Word

Ce modèle d’étude de faisabilité de projet est utilisable gratuitement sans adresse email. Pour y accéder, cliquez sur le lien ci-dessus, copier le fichez et personnalisez pour votre projet :

Comment utiliser ce modèle :

  • Avec Google Drive : Allez dans “Fichier”, cliquez sur “Créer une copie” et renommez-le.
  • Avec Microsoft Word ou un autre éditeur de texte équivalent : Allez dans “Fichier”, cliquez sur “Télécharger au format” et sélectionnez le format adapté.

Qu’est-ce que l’étude de faisabilité d’un projet ?

Un rapport de faisabilité (également connu sous le nom d’analyse de faisabilité) est un examen approfondi de l’efficacité d’un projet ou d’un concept de produit dans le cadre de la gestion de projet. Il s’agit d’un guide d’évaluation préliminaire des risques qui détaille une analyse de faisabilité réalisée pour vérifier l’efficacité d’un projet/produit et aider les décideurs à déterminer s’il faut ou non poursuivre le projet. Elle détermine si le projet peut aboutir à une conception physiquement et commercialement viable s’il est exécuté efficacement.

Les conclusions du document d’étude de faisabilité aident à déterminer si le projet progressera et fonctionnera en fonction d’une série d’incertitudes et d’attentes, notamment en matière d’infrastructure, de capital humain, d’installations et d’équipements, de financement et de budgétisation, de faisabilité politique et de questions juridiques et contractuelles.

Les étapes clés de l’étude de faisabilité

Un modèle type d’étude de faisabilité comprend les sections suivantes :

  1. Résumé
  2. Introduction
  3. Justification
  4. Solution
  5. Alternatives
  6. Analyse coûts-avantages

1. Résumé exécutif

Le résumé n’est pas une section obligatoire pour tous les modèles d’étude de faisabilité, en particulier pour ceux dont le contenu est relativement court et les concepts simples. Cette section fournit une description générale de l’étude de faisabilité pour le public cible. Elle doit être rédigée sur une seule page et après que toutes les autres sections de l’étude aient été complétées.

Le résumé doit créer une synthèse des points suivants :

  • Le problème analysé dans l’étude de faisabilité
  • Les objectifs commerciaux soutenus par l’étude
  • L’impact organisationnel
  • L’impact sur le processus
  • Coûts et bénéfices attendus
  • les risques anticipés.

Directives:

  • Commencez à rédiger le résumé après avoir terminé toutes les sections de votre étude de faisabilité.
  • Résumez les résultats de l’étude de faisabilité
  • Soyez prêt à consacrer 1 à 2 heures à ce travail
  • Essayez de rédiger le texte en plusieurs paragraphes, sur une seule page.

2. Introduction

La section Introduction de la plupart des modèles d’étude de faisabilité vise à fournir une déclaration générale sur les objectifs globaux et le contenu du document d’étude de faisabilité. Cette section doit contenir au moins deux sujets : l’objectif et le public cible. Elle peut également mettre en évidence d’autres sujets ou sous-sections, tels que la description du projet, le contexte de la solution, les hypothèses et les contraintes, les références, etc.

Sujets obligatoires :

  • La rubrique Objet fournit une brève description des raisons de la création du document et du résultat souhaité.
  • La sous-section Public cible indique le groupe particulier de personnes qui sont identifiées comme les lecteurs et les destinataires prévus du document d’étude de faisabilité.

Lignes directrices:

  • Créez une vue d’ensemble des facteurs qui définissent la nécessité de réaliser l’étude de faisabilité.
  • Identifier qui seront les lecteurs du document
  • Rédigez l’objectif et le public cible
  • Résumez tous les autres sujets (le cas échéant) qui font partie de la section Introduction.
  • Consacrez environ 8 à 10 heures à la rédaction de la section Introduction, y compris toutes les sous-sections.

3. Justification

Cette section fournit une évaluation détaillée de la raison et de la motivation de la réalisation de l’analyse de faisabilité. Elle contient un traitement plus détaillé des éléments moteurs décrits dans la sous-section Objet et les met ainsi davantage en contexte. L’introduction de la section Justification doit être courte, pas plus de 3-4 paragraphes sur une seule page. Elle doit fournir un résumé du processus de justification et de ses objectifs.

Les sujets ou sous-sections suivants doivent être inclus dans la section Justification d’un modèle d’étude de faisabilité :

  • Énoncé du problème – une description du problème clé faisant l’objet de la recherche dans le document.
  • Impact organisationnel – description de l’impact du problème sur l’organisation.
  • Impact sur l’entreprise – une description de l’impact du problème sur les divisions, les ressources, la main-d’œuvre et les autres unités et composants de l’environnement de l’entreprise.
  • Impact sur le processus – une liste détaillée des processus d’entreprise affectés par le processus.
  • Objectifs de la solution – description des avantages à retirer et des coûts à engager pour résoudre le problème.

Directives:

  • Rédigez votre Introduction à la section Justification en utilisant des mots simples et en mettant l’accent sur la description des caractéristiques du processus de justification plutôt que sur la manière de réaliser ce processus.
  • Faites une analyse détaillée des activités commerciales de votre organisation avant de commencer à rédiger la section
  • Soyez prêt à consacrer 15 à 18 heures à la rédaction de la section “Justification”.

4. Solution

Cette section du modèle d’étude de faisabilité contient un résumé de la solution proposée. Elle reprend souvent les avantages et les coûts de la solution. Mais l’accent est mis sur la description de la manière dont la solution peut améliorer l’environnement de l’organisation. Outre les améliorations, la section Solution [proposée] doit donner un aperçu de la fonctionnalité et des caractéristiques de la solution, ainsi que de l’impact qu’elle aura.

La section Solution de la plupart des modèles d’étude de faisabilité met en évidence les mêmes sujets ou sous-sections que la Justification, mais cette fois-ci, elle porte sur la manière dont la solution aura un impact précis sur ces domaines (organisationnel, commercial, processus, autres).

Lignes directrices:

  • Utilisez la structure de la section Justification pour rédiger la solution proposée.
  • Résumez les caractéristiques de votre solution
  • Veillez à ce que votre récit soit informatif, exhaustif et complet
  • Soyez prêt à consacrer environ 20 à 25 heures à la rédaction du contenu de cette section.

5. Solutions de rechange

La section “Alternatives” décrit les solutions alternatives qui ont été envisagées et comparées à la solution proposée. Elle indique les options qui ont un impact similaire sur le problème que la solution proposée, mais qui, pour certaines raisons, n’ont pas été retenues. Dans tout rapport d’étude de faisabilité, cette section doit mettre en évidence les principales différences (en termes d’effets, de coûts et/ou d’avantages) entre chaque solution.

Lignes directrices:

  • Utiliser une analyse coûts-avantages
  • Concevez une matrice de comparaison pour résumer les différences entre les solutions alternatives.
  • Consacrez 7 à 9 heures à ce travail

6. Analyse coûts-avantages

Cette section du modèle d’étude de faisabilité fournit une description de l’approche et des outils utilisés dans l’étude pour réaliser une analyse coûts-avantages. L’objectif est de fournir une comparaison entre la valeur actuelle de la solution et son coût initial. Cette comparaison est souvent appelée “ratio coûts-avantages“.

La section fournit des informations précieuses pour l’approbation de la solution et la prise de décision ultérieure. Elle doit justifier la solution proposée au moyen de certains calculs et indicateurs. De nombreux modèles d’étude de faisabilité incluent ces valeurs :

  • Valeur actuelle nette (VAN)
  • Retour sur investissement (ROI)
  • Période de récupération (PP)

Lignes directrices:

  • Choisir une approche et des outils pour effectuer une analyse coûts-avantages de la solution proposée ainsi que des solutions alternatives.
  • Calculer un ratio coûts-avantages
  • Définissez et sélectionnez les valeurs (par exemple, ROI, NPV, PP) que vous utiliserez pour justifier la solution proposée.
  • Consacrez 10 à 12 heures.

5 facteurs qui déterminent la viabilité d’un projet

Réaliser une analyse de faisabilité d’un projet est difficile, complexe et prend du temps. Cependant, cette activité est essentielle à la réussite du projet, car elle permet de prendre une décision bien fondée quant au lancement ou non d’un projet. Selon le PMI, 21 % des projets informatiques ont été annulés avant d’être achevés en raison d’une évaluation insuffisante des risques et de la faisabilité au stade de la planification.

Nous définissons cinq facteurs clés qui ont un impact sur la faisabilité d’un projet, comme suit :

  1. Faisabilité économique
  2. Faisabilité technique
  3. Faisabilité opérationnelle
  4. Faisabilité du calendrier
  5. Faisabilité contractuelle

Faisabilité économique

En gestion de projet, il existe plusieurs techniques d’évaluation de la faisabilité financière, comme l’analyse coûts-avantages et l’analyse du seuil de rentabilité, mais les deux approches de base sont l’approche ascendante et l’approche descendante.

  • Approche ascendante: nous décomposons une grande quantité de travail (tâches) en petits éléments mesurables, puis nous estimons chaque élément en valeur monétaire et nous additionnons les estimations. Nous accumulons les estimations de coûts des personnes responsables des différentes tâches de notre projet. Ces personnes sont censées être des experts dans leur domaine.
  • Approche descendante: nous discutons avec les cadres supérieurs et les analystes commerciaux de leurs attentes concernant l’éventail des dépenses du projet et nous effectuons une analyse commerciale afin d’obtenir une estimation qui puisse couvrir les résultats réalisables du projet.

Faisabilité technique

La réalisation d’une étude de faisabilité technique a pour but d’évaluer si le nouveau système utilisé pour réaliser le projet se développera de manière adéquate et si l’organisation exécutante dispose de suffisamment de talents et de compétences techniques pour construire le système proposé ou non.

L’évaluation technique couvre les technologies de l’information, les logiciels et les questions de sécurité. Elle permet de répondre aux questions suivantes : une solution technologique proposée est-elle nécessaire pour le projet, quelle sera la difficulté de la construire et l’organisation a-t-elle suffisamment d’expertise et de connaissances informatiques pour utiliser cette technologie ?

Par exemple, lorsque votre projet développe un système informatique, les principales tâches de votre modèle d’analyse de faisabilité technique seront d’enquêter et de comparer les fournisseurs de technologie et de déterminer la fiabilité et la compétitivité de ce système. De plus, vous voulez identifier les hypothèses et les contraintes de la technologie utilisée dans le projet et évaluer les risques et les incertitudes du système proposé. Votre étude explorera la taille et la complexité du système et le comparera avec des systèmes similaires.

Faisabilité opérationnelle

L’analyse de la faisabilité opérationnelle permet de comprendre si le projet proposé résoudra ou non le problème de l’entreprise. L’étude de faisabilité opérationnelle explore la manière dont le projet s’intégrera dans les opérations quotidiennes actuelles de l’organisation exécutante.

En outre, la faisabilité opérationnelle aide le chef de projet ou le département concerné de l’organisation à déterminer si les pratiques et procédures de travail actuelles soutiennent le processus de développement du projet et comment les changements dans le projet peuvent affecter l’organisation et son fonctionnement quotidien.

Faisabilité du calendrier

Un modèle de faisabilité du calendrier explore généralement la durée du projet et répond à la question de savoir si le projet est trop long pour être mené à bien.

La faisabilité du calendrier du projet permet d’estimer le temps dont l’équipe aura besoin pour mener à bien le projet et de déterminer si toutes les échéances et tous les délais potentiels peuvent être respectés, et si le respect de ces calendriers sera suffisant pour répondre aux besoins de l’organisation.

Il est également important de déterminer si les calendriers sont obligatoires ou souhaitables. Par exemple, dans votre projet informatique, vous prévoyez une date limite souhaitable pour la livraison d’un système logiciel fonctionnant correctement. Vous comprenez que ce délai peut ne pas être respecté parce que l’équipe de projet a besoin de plus de temps pour tester la fonctionnalité et développer une version sans erreur. Un délai non respecté est mauvais, mais une fonctionnalité inadéquate est pire.

Faisabilité contractuelle

Une étude de faisabilité contractuelle détermine si le projet proposé est conforme ou non aux exigences légales et contractuelles.

Par exemple, votre portail de commerce électronique collecte les données sensibles et personnelles des utilisateurs (nom, courriel, adresse IP, détails de la carte de crédit) et vous devez vous assurer que votre politique de collecte de données n’entre pas en conflit avec les exigences de la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs (CCPA) et du règlement général sur la protection des données (GDPR, UE 2016/679).

Un autre exemple est la surveillance des employés. Lorsque vous souhaitez adopter un système de surveillance des ordinateurs des employés et de leur activité sur le Web, vous devez en informer vos employés et leur faire signer un accusé de réception. Ce type de projet est légalement réalisable lorsqu’il n’y a aucun doute sur le fait que vos employés ont une quelconque attente en matière de vie privée sur leurs ordinateurs de bureau et portables.