Plateforme multifonction, Jira est destinée à faciliter la gestion de projet. Il est idéal dans le suivi des tâches, l’identification des blocages et dans le partage des informations entre les membres d’une même équipe. Bien qu’à ses débuts, il était destiné au développement logiciel, aujourd’hui, il s’adapte parfaitement à des projets marketing, finance, RH, etc.

Présentation de Jira

Développé par Atlassian, Jira est un outil de gestion de projet pour les équipes agile. Il est décliné en plusieurs versions afin de répondre aux différends des métiers. Il s’agit d’un outil de suivi des problèmes ou tickets permettant de planifier, de suivre, de livrer des logiciels. Atlassian met à également à disposition Jira Align et de Jira Work Management. Le premier est un service de planification agile associant la stratégie du métier à l’exécution technique. Le dernier est un service conçu pour l’ensemble des équipes du métier, notamment le marketing, le RH, le design, etc.

Polyvalente, Jira s’adapte aux différents projets d’une entreprise et d’une équipe de travail. Pour commencer un projet, l’utilisateur choisit une méthode de gestion de projet : Scrum ou Kanban. En fonction de la méthodologie souhaitée, l’interface et certaines appellations sont appelées à changer. Afin d’aider les utilisateurs, la plateforme mise sur une interface intuitive. L’objectif étant de permettre aux équipes d’obtenir une meilleure vision globale de l’état d’avancement de leur projet.

Jira permet la création et la répartition de plusieurs types de tickets s’affichant sur un tableau de bord. Il peut s’agir d’une tâche à réaliser ou d’un bug à corriger. Les utilisateurs peuvent ainsi identifier facilement les tâches à réaliser, en cours ou à achever. Chaque utilisateur peut alors apporter sa contribution en y ajoutant des annotations. Le but étant de favoriser la transmission d’informations entre les équipes. Ceci évite également le recours à d’autres canaux de communication pouvant être chronophages comme les e-mails ou la tenue de réunions.

Jira permet la création de rapports et offre une certaine liberté pour personnaliser l’outil. De ce fait, l’administrateur peut y ajouter un grand nombre d’extensions pour avoir accès à des fonctionnalités plus poussées. L’ajout d’une application de la Marketplace Atlassian à cette plateforme, par exemple, permet d’accéder à de nouvelles fonctionnalités. Celle-ci offre la possibilité de personnaliser l’interface afin de le mettre à l’image de l’entreprise. Elle permet aussi d’intégrer le logiciel à d’autres outils du système d’information. En outre, la société peut aussi booster l’efficacité de l’équipe grâce à un meilleur suivi des temps ou des reportings avancés.

Facilité d’utilisation

La plupart des logiciels de gestion de projet, à quelques exceptions près, ont en grande partie les mêmes objectifs et fonctionnalités.

Jira n’est pas exactement innovant ou révolutionnaire. Il présente un grand nombre des mêmes caractéristiques que d’autres logiciels de gestion de projet, notamment les tableaux Kanban, les rapports de projet, les capacités de communication et le suivi du temps.

Jira gestion de projet

En termes de logiciel de gestion de projet, Jira fonctionne correctement. Il n’est pas tape-à-l’œil, il n’accomplit rien de révolutionnaire, mais il est largement utilisé et fiable.

Jira est un outil simple et l’importante part de marché de Jira en témoigne. Toute personne possédant ne serait-ce qu’un peu d’expertise en matière de logiciels de gestion de projet n’aura aucun mal à prendre en main ce logiciel et à l’adapter à ses propres besoins, tant que ces exigences ne sont pas d’ordre financier.

Les principales fonctionnalités

Voici les principales fonctionnalités de Jira, outil indispensable à la gestion de projet.

Gestion de projet

Il s’agit d’un conteneur regroupant les tâches ensemble. Ce groupe de tâche couvre une journée de travail ou concerne des tâches de plusieurs mois. Différentes façons de construire un projet s’offrent aux utilisateurs : par équipe ou par produit. Le choix dépend de la vision du projet ainsi que de l’organisation des équipes.

Une clé unique est attribuée à chaque projet, notamment MKG pour un projet marketing. Ainsi, les utilisateurs peuvent avoir une vue d’ensemble sur chaque ticket. Par exemple, le premier ticket portera le nom de MKG-1 et MKG-2 pour le deuxième et ainsi de suite. L’organisation des projets étant importante, les droits d’accès sont gérés par projet. Cela a pour objectif de garantir la confidentialité des informations. Ainsi, les équipes des ressources humaines n’auront pas accès aux projets de développement logiciel et inversement.

Il est possible d’avoir une vision globale du projet à l’aide du tableau de bord. Celui-ci peut être personnalisé à l’aide de gadgets en y ajoutant des graphiques, des diagrammes, etc. Il a pour but de facilité le suivi du travail de l’équipe. En outre, le tableau de bord facilite le reporting pour savoir le nombre de tickets traités dans la semaine. Il est également possible d’organiser et de visualiser les différents projets à l’aide des tableaux agiles. Deux choix s’offrent aux utilisateurs : tableau Scrum ou tableau Kanban.

Jira agile

Gestion des tickets

Élément de travail, le ticket design une tâche à effectuer. Celui-ci suit plusieurs étapes, notamment à faire, en cours et terminées. Le ticket passe donc dans chaque étape du workflow ou flux de travail. Un ticket peut être décliné en plusieurs types : épic, story, tâche et bug.

Le ticket épic est considéré comme un grand objectif qui doit être simplifié et divisé en plusieurs tâches. L’objectif est de mieux organiser le travail des équipes agiles. Le ticket story représente une fonctionnalité à réaliser, le ticket tâche design une tâche technique à effectuer et le ticket bug un problème à corriger.

Workflow

Le workflow ou flux de travail désigne les étapes qu’un ticket devra suivre dans un projet. Son objectif est de permettre la structuration de processus de développement du produit. L’utilisateur a, ainsi, la possibilité d’utiliser les worklows déjà existants ou de le personnaliser en fonction de l’organisation du projet.

Boîte à outils pour les développeurs

S’il est vrai que Jira est surtout apprécié pour le suivi des problèmes et des bogues, ce sont loin d’être les seules fonctionnalités que le système peut offrir. Par exemple, vos développeurs disposent d’un langage de requête Jira (JQL) dédié qu’ils peuvent utiliser pour créer des filtres et des manipulations en un rien de temps.

En outre, Jira peut être connecté à BitBucket et GitHub pour assurer la traçabilité du backlog au déploiement, et de nouveaux workflows peuvent être créés pour synchroniser les différentes pratiques employées par les utilisateurs pour construire, tester et publier leurs applications. L’ensemble robuste d’API sera également utile pour connecter Jira à des logiciels tiers et obtenir les modèles exacts de migration de données que vous avez envisagés.

Jira automation

Que vaut le support de Jira ?

Le support d’Atlassian est livré avec une base de connaissances massive qui fait office de bureau de service Jira, vous offrant une multitude de tutoriels, de guides et d’autres conseils, ainsi que la barre latérale de démarrage rapide que nous avons mentionnée dans notre section “convivialité”.

Si, d’une manière ou d’une autre, vous ne trouvez pas la réponse à votre question ici, vous pouvez toujours essayer le forum, appelé Atlassian Community, où le personnel et les autres utilisateurs essaieront de vous aider en cas de problème. Si cela ne résout pas votre problème, vous devrez soit abandonner, soit passer à la version supérieure pour avoir accès à un système de support par ticketing.

Tarifs Jira

Voici ci-dessous les différents forfaits proposés par Jira :

Jira prix

Jira est étonnamment abordable pour une solution aussi puissante étant donné qu’il est gratuit pour les équipes de moins de 10 membres.

Cependant, le plan gratuit manque de certains éléments dont la plupart des équipes ont besoin. Passez à la formule Standard si vous avez besoin de permissions étendues, de rôles de projet et de journaux d’audit. Le plan gratuit ne comprend que 2 Go de stockage de fichiers. La formule Standard vous offre 250 Go de stockage, tandis que la formule Premium vous offre un stockage illimité.

En résumé, au-delà d’une utilisation de base, le plan gratuit n’est pas une option commerciale viable. Le niveau Standard, qui commence à 7 $ par utilisateur et par mois, est le point de départ de la plupart des équipes. Le niveau Premium, qui commence à 14 $ par utilisateur et par mois, est destiné aux grandes entreprises ayant des besoins sophistiqués. Pour les grandes entreprises, il existe également une formule Enterprise, pour laquelle vous devrez les contacter pour connaître le prix.

Avantages et inconvénients

Ce que l’on aime : 

  • Des outils agiles puissants
  • Suivi des bogues et gestion des tickets
  • Nombreux types de rapports disponibles
  • Hautement personnalisable
  • Idéal pour les équipes de développement de logiciels.
  • Sûr et sécurisé

Ce que l’on apprécie moins :

  • Conçu pour les utilisateurs techniques
  • Outils de collaboration limités
  • Pas de vues de la ligne de temps

En résumé, que vaut Jira ?

Dans l’ensemble, Jira s’est nettement amélioré depuis ces dernières années. Si vous développez des logiciels, c’est un outil formidable, et nous vous recommandons de le tester avant tout autre, malgré certaines de ses faiblesses.

En revanche, si vous ne développez pas de logiciels, vous devriez peut-être rechercher d’autres alternatives, car ses défauts sont peut-être un peu trop lourds à supporter. L’absence de vue d’ensemble intégrée est un énorme handicap pour la plupart des entreprises, et le jargon ne devrait pas être abordé par quiconque n’est pas forcé de travailler dans un environnement Agile.